Chômeurs : quelle Sécurité Sociale ?

Les prises en charge de l’Assurance Maladie restent les mêmes que vous soyez avec ou sans emploi. Dans ce sens, vous allez profiter en tant que personne en chômage, des mêmes prises en charge de la Sécurité Sociale qu’une personne employée.

Ainsi, la Sécurité Sociale garde vos droits de façon différente, en fonction de votre situation de demandeur d’emploi :

Indemnisation par Pôle emploi : dans cette situation, la prise en charge de vos frais de santé se fera de la même manière que lorsque vous étiez en activité. En effet, il suffit que vous soyez résidant en France de façon régulière et stable.

Non indemnisation par Pôle emploi : dans cette situation, il est possible de profiter de la Protection universelle maladie (PUMA). Il s’agit en effet d’un dispositif mis en place pour permettre à toute personne de bénéficier d’une protection par la Sécurité Sociale. Il suffit que vous soyez résidant en France de façon régulière et stable.

La loi PUMA (appelée avant la Couverture maladie universelle : CMU) a été mise en place en 2016 et concerne 4 objectifs principaux notamment :

  • Simplifier la vie des assurés
  • Garantir la durabilité des droits au remboursement des frais de santé
  • Réduire au maximum possible les démarches administratives
  • Garantir davantage d’autonomie et de confidentialité à tous les assurés dans le remboursement de leurs frais de santé

Cette loi est destinée pour toute personne travaillant ou résidant en France et qui donne droit au remboursement des frais de santé par la Sécurité Sociale de façon permanente.

Comment opter pour une mutuelle chômeur pas chère ?

Rester sans emploi veut automatiquement dire faire face à des problèmes financiers. Dans ce sens, il faudrait opter pour une mutuelle en tenant compte de vos besoins et du coût de la complémentaire santé.

Comme conséquences, il est toujours recommandé d’opter pour des mutuelles basiques qui remboursent les garanties indispensables et nécessaires telles que :

  • Garantie hospitalisation
  • Garantie soins dentaires
  • Garantie optiques
  • Garantie soins de ville : médecins, analyses, médicaments, etc.

Déterminez vos besoins avant toute souscription vu que les postes optique et dentaire sont très onéreux et peuvent facilement faire grimper votre cotisation.

Dans le cas où vous ne portez pas de lunettes, il n’est pas nécessaire de souscrire une garantie optique très renforcée par exemple. Il serait préférable de se concentrer sur les garanties nécessaires.

Également, lors d’une consultation chez un médecin généraliste qui pratique des dépassements d’honoraires, la facturation de consultation sera supérieur au tarif habituel de 25 €.

En revanche, la BRSS est fixée à 25 €. De ce fait et puisque la prise en charge en charge de votre complémentaire est déterminée sur la Base de Remboursement de la Sécurité Sociale (BRSS), ceci ne sera pas avantageux pour vous puisque vous ne serez pas remboursé pour la différence entre le montant réel de la consultation et les 25 € pris en charge.

Ainsi et pour la facturation d’une consultation de 32 € par exemple, la Sécurité Sociale et la complémentaire santé ne prendront en charge que 25 € (qui est la Base de Remboursement de la Sécurité Sociale). La différence entre ces deux montants va donc être à votre charge (7 €).

Par conséquent, dans le cas d’une souscription à une mutuelle de base qui prend en charge 100% du Tarif de la Sécurité Sociale, nous vous recommandons d’effectuer que des consultations à travers des médecins conventionnés, qui ne pratiquent pas de dépassements d’honoraires.

Afin de souscrire la bonne mutuelle chômage, la comparaison des offres devient une étape nécessaire.

Il est vivement recommandé de faire appel à un courtier en mutuelle chômage en ligne. En effet, celui-ci va vous aider et orienter dans l’analyse de vos besoins et dans vos comparatifs.

Étant un courtier en assurances en ligne, nous vous conseillons par rapport au fonctionnement des complémentaires pour les demandeurs d’emploi.

De plus et grâce à notre comparateur en ligne de mutuelles, nous recherchons pour vous les meilleurs contrats de mutuelle santé.

Vous obtiendrez ainsi une sélection de devis adaptés à vos besoins, votre budget ainsi que vos situation. Vous n’aurez plus qu’à choisir !

Des aides qui permettent de payer sa complémentaire chômeur

En tant que personne en chômage, la souscription à une mutuelle santé n’est pas une obligation. Cependant, ceci reste vivement conseillé vu que certains postes (hospitalisation, optique ou dentaire par exemple) peuvent s’avérer trop onéreux lors d’un incident survenu.

Afin de vous alléger votre cotisation de mutuelle, l’Etat a instauré des aides pour que toute personne puisse avoir accès à une mutuelle santé. Il s’agit en effet d’aides qui ont été instaurées pour accompagner les personnes à faibles revenus.

Ceci leur permettront ainsi de pouvoir bénéficier de soins et de rester en bonne santé.

Ainsi, l’Etat propose soit une aide complète soit une aide financières qui vous permettra d’être au moins pris en charge pour une partie de votre cotisation de mutuelle.

De ce fait, nous distinguons 2 types d’aides :

La Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) : Elle prend en charge les frais de santé non remboursés par la Sécurité Sociale et aussi par votre Mutuelle santé. Nous pouvons ainsi dire qu’il s’agit d’une mutuelle gratuite. La pratique des dépassements d’honoraires par les professionnels de santé n’est pas appliquée pour les bénéficiaires de la CMU-C.

L’Aide à la Complémentaire Santé (ACS) : l’ACS est une aide financière qui rembourse partiellement la cotisation annuelle de votre complémentaire santé. Ainsi, la somme relative à l’ACS diffère de 100 € à 550 € (en tenant compte de votre âge).

Pratiquement parlant et afin de profiter de cette remise sur votre cotisation annuelle, le montant de l’ACS prend la forme d’une lettre-chèque à qui doit être envoyée à votre mutuelle.

Afin de profiter de ces aides, vous n’avez qu’à adresser le formulaire S3711 à votre Caisse d’Assurance Maladie. Par la suite, celle-ci va prendre la décision en tenant compte de votre profil, laquelle des deux aides est la plus adaptée à votre situation.

Dans le cas où votre conjoint a déjà souscrit une mutuelle individuelle, il est possible que vous soyez rattaché à son contrat en tant qu’ayant-droit. Vous allez ainsi bénéficier d’une de garanties similaires, cependant, ceci sera facturé sur le contrat (arrivé d’un nouvel assuré).

Finalement, dans le cas où votre conjoint va bénéficier d’une mutuelle collective d’entreprise (obligatoire), les tarifs peuvent alors devenir plus avantageux.

Quel est le tarif de la complémentaire pour les chômeurs ?

Votre cotisation de complémentaire est déterminée en tenant compte de quelques éléments notamment votre profil en tant qu’assuré :

  • Âge
  • Sexe
  • Lieu de résidence
  • Situation professionnelle
  • Niveau de garanties choisi

Une complémentaire qui prend en charge à 100% peut en effet être moins onéreuse qu’une mutuelle qui rembourse à 200%. D’une autre manière, plus la complémentaire intervient pour vous prendre en charge, plus la cotisation devient plus onéreuse.

Afin de vous donner une idée globale sur les tarifs pratiqués de la mutuelle santé, nous mettons à votre disposition les informations ci-dessous qui restent indicatives (vu que le prix diffère d’une assuré à un autre).

Formule d’entrée de gamme

  • ALAN : 50 € / mois
  • AG2R LA MONDIALE : 44 € / mois
  • GENERALI : 27,6 € / mois
  • ALLIANZ : 36,9 € / mois
  • HUMANIS : 57 € / mois

Formule d’entrée de gamme

  • ALAN : 110 € / mois
  • AG2R LA MONDIALE : 50 € / mois
  • GENERALI : 40,7 € / mois
  • ALLIANZ : 47,5 € / mois
  • HUMANIS : 68,1 € / mois

ATTENTION : Le tarif de votre mutuelle ne doit pas être le seul élément à prendre en considération pour choisir votre complémentaire. En effet, il devient alors nécessaire et utile de comparer les différentes offres entre elles.

Cependant, dans le cas où vous êtes en difficulté financière, n’hésitez pas à expliquer votre situation à votre compagnie d’assurance qui peut vous donner une exonération voire un report de cotisations.

Chômeur : Est-il possible de bénéficier d'une mutuelle d’entreprise ?

Dans le cas où vous étiez employé et que vous aviez souscrit une mutuelle obligatoire de votre entreprise, il est possible alors de profiter de la portabilité des garanties de votre mutuelle une fois que votre contrat de travail est terminé (à part s’il s’agit d’une rupture de contrat suite à une faute lourde).

Ceci dit, il est est toujours possible de bénéficier de votre complémentaire avec votre contrat de travail. En revanche, la période d’indemnisation au chômage est limitée à 12 mois.

Durée réelle de la portabilité

  • Contrat de travail de 4 mois : 4 mois
  • Contrat de travail de 18 mois : 12 mois
  • Contrat de travail de 5 ans : 12 mois

Durée maximale de la portabilité

  • Contrat de travail de 4 mois : 12 mois
  • Contrat de travail de 18 mois : 12 mois
  • Contrat de travail de 5 ans : 12 mois

Maintenir vos garanties à travers la portabilité de votre mutuelle est conditionné par la période d'indemnisation au chômage (12 mois au maximum) ou par la reprise d’un nouveau travail.

Il s’agit d’une démarche gratuite et qui ne requiert rien. En effet, c’est à l’employeur de confirmer le matin des garanties à travers le certificat de travail et c’est à lui d’informer la mutuelle. Celle-ci vous exigera par la suite un justificatif de votre prise en charge par l’assurance chômage.

Est-il possible de résilier sa mutuelle si l’on est chômeur ?

Il est possible d’effectuer une demande de résiliation de votre contrat lors de sa date anniversaire. Ainsi, vous devez envoyer un courrier recommandé 2 mois à l’avance.

Cependant, votre compagnie d’assurance peut également prendre la décision de résilier votre complémentaire à date d’échéance annuelle de votre contrat et ce sans aucune raison spécifique (ou bien pour non-paiement de vos cotisations).

Il est nécessaire de savoir que perdre son emploi ou être en chômage n’est pas une raison légitime de la part de votre complémentaire pour résilier le contrat.

Certes, nous parlons d’un changement de situation qui n’engendre pas de modification du risque; c’est-à-dire que vous êtes toujours la même personne couverte.

Finalement, même si ce n’est pas obligatoire, il reste fortement recommandé de tenir au courant votre mutuelle de la perte de votre emploi. Il se peut qu’elle vous propose des solutions si vous passez par des difficultés financières.

Partenaires
  • Partenaires assurance
Mutuelle santé : Avis clients 9.1 sur 10 note basé sur 9 avis